Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:15

Ginebra-et-Estrella-6070.JPG

 

Cet après-midi , je vois bien qu'il y a quelque chose de différent, Jocelyne ma FA (famille d'accueil) comme on dit redouble d'attention pour moi, elle me chouchoute, me parle doucement à l'air triste aussi, elle a quelque chose de bizarre et je le ressens.

Je suis sur le qui vive, pourvu que l'on ne vienne pas encore me reprendre?.

J'ai peur, terriblement peur.

Si on vient me chercher cela peut-être les coups ou la mort pour moi.

Peut-être veut t'elle m'emmener à la chasse?

oh ! non pas ça!!! Ginébra tu dois te raisonner, cela fait un mois que tu es la.

Elle t'a nourrie sans rien te demander en échange.

Non je dois me calmer, ne pas penser, mais je tremble quand même 

et les souvenirs, les terriibles souvenirs reviennent en moi et je me noie en eux.

 

JE SUIS UNE GALGA, j'ai appris à me faire oublier, ne pas faire de bruit,

on m'oubliera peut-être encore si je me fais toute petite, invisible ?

 

Surtout ne pas demander de nourriture, surtout être un chien propre, surtout ne pas aboyer

et si une botte frappe mes flans me coucher et ne pas me rebeller.

 

Mais non les heures passent et elle prépare une table avec des verres, des amis arrivent

que j'ai déjà vu, ils ne sont pas méchants ceux la et puis ils viennent avec ma copine

une petite Podengo qui a eu beaucoupde malheurs elle aussi et  contrairement à mo

i elle est gaie et aime jouer. Elle est plus jeune que moi et donc à forcément moins souffert.

Moi j'ai encore des cicatrices qui me font souffrir, un dos qui me fait mal,

un oeil qui parfois trouble ma vue à cause des pierres qu'ils m'ont jetés dessus.

 

A midi un Monsieur et une Dame arrive avec trois petits cabots remuant et sautant partout.

Ils font comme si ils connaissaient les lieux.

Ils ont l'air heureux,  mais des chiens heureux ça n'existe pas?

 

Pourtant leurs queues remuent dans tous les sens, ils sont contents.

Mais content de quoi?

D'être avec les hommes?

Ce n'est pas possible, les chiens en France doivent être fous?.

 

Moi je rabats ma queue entre mes jambe et je la colle sur mon ventre  pour me protéger,

maigre armure de défense qui m'empêche même de marcher normalement.

 

Soudain, Jocelyne m'appelle, Ginébra!! Ginébra  oh ! la !  la l ,

Non je n'irai pas !

je voudrai tellement lui faire plaisir, mais tant pis mais je ne prends pas le risque.

 

Elle insiste, elle vient vers moi, d'habitude je me couche et l'attend ,

je sais qu'elle estdouce et gentille mais là ?

je vois cet homme derrière elle qui attend quoi?

et ma peur est plus forte que mon désir de lui plaire.

 

Je cours dans tous les sens, seule la fuite est ma protection, mais le jardin n'est

pas grand et je tourne en rond en rusant,  elle finit par m'attraper.

 

Cet homme s' appellent Philippe, il s'approche, je tremble, je me tétanise.

On tient mon collier et on m' attache une laisse,

  je ne peux pas bouger, pitié,

j'ai été gentille, je n'ai pas volé de nourriture,

je n'ai mordu personne, laissez moi!!

 

Je suis une Galga et il n'interprête pas mes petits gémissements.

Alors! je me recroqueville comme je l'ai fais si souvent pour attendre

que cela se passe et puis.

 

RIEN, quand va t'il commencer à me frapper en rigolant en me donnant de

grands coups de bottes dans les reins? cela les faient d'habitude tellement rire.

 

Je ne ressens pas non plus la brûlure des cigarettes que l'on éteint sur ma peau,

pas de coups de poing non plus?

 

On ne m'embroche pas avec une lame, juste comme ça pour amuser le gosse.

 

Non rien de tout cela.

On me parle même doucement, une main se tend vers moi je ferme les yeux

et je m' aplatis comme pour mieux me fondre dans la terre.

 

On discute beaucoup autour de moi, on signe des papiers, Jocelyne pleure,

je ne comprends pas non plus leur langue car

 

JE SUIS UNE GALGA ESPAGNOL.

 

On veut que je me lève  mais je n'ai pas de force, je ne tiens pas debout,

Ce grand Monsieur se penche vers moi et me soulève de terre pourtant

je suis grande et même si je suis très maigre, je fais 25kg, mais il m'emporte tel

un fétu de paille pour me déposer dans le coffre de sa voiture.

 

J'ai connu les cages ou je dormais sur l'acier froid qui me rentrait dans les chairs,

ou les barreaux cisaillaient les pauvres os de mon faible squelette,

mais là un coussin moelleux me reçoit, je m'allonge.

 

Nous partons ADIEU Jocelyne ma Maman d'adoption.

j'avais trouvé un peu de repos chez toi, tu m'as donné à manger à ma faim,

moi qui ne connaissait que le pain sec et les restes qu'on voulait bien parfois me donner.

 

J'ai dormi sur ton lit

(chut ! je sais que tu ne voulais pas le dire car les gens ne font pas dormir

les chiens dans leur chambre).

Toi tu m'as chuchotée mille petits mots que je ne comprenais pas

mais ils arrivaient tout droit dans mon coeur et dans ces instant là

une vague de chaleur m'envahissait  et j'étais bien.

 

Dans ma tête de Galga je ne comprend pas tout et je te vois devenir de plus en plus

petite à travers la vitre, à mesure que nous nous éloignons.

 

Tu m'abandonnes encore et je ne sais pas ce que j'ai fais de mal?

 

Tu vas revenir dis, tu vas revenir ?

je suis résignée et accepte le sors que vous décidez pour moi.

 

JE NE SUIS QU'UNE GALGA Espagnol

Il me faudra du temps pour savoir, Jocelyne, que ce que tu as fais ce jour là pour moi,

était un acte d' Amour.

 

Nous roulons, heureusement pas très longtemps 

La voiture s'immobilise soudainement, ils descendent et referment une grosse grille

derrière moi, une autre prison sans doute...

 

Ils ouvent le coffre de la voiture et ils me mettent une laisse pour descendre ,

mais j'ai bien trop peur, moi je reste là, ils vont peut-être m'oublier si je ne bouge pas

et me fais toute petite.

 

Ils tirent doucement et sont obligés de me porter pour descendre de la voiture

car je ne peux pas bouger, je suis paralysée de trouille.

Leurs gestes sont pourtant doux, surtout ceux de la Dame "Patricia" et  j'aime

bien son odeur elle me rappelle "Jocelyne", cette bonne odeur ou se mêlent des

effluves rassurantes des chiens de la maison.

 

Je fais quelques pas et je m'accroupis pour faire pipi je ne peux pas me retenir cela fait ,

si longtemps que  je me retenais et cela brulait mon ventre.

 

J'entends un mot que je vais entendre souvent ici BRAVO MA BELLE.

 

On décroche ma laisse, le jardin est entouré de hauts murs,

je me sauve en mettant le plus d'écarts entre eux et moi,

tous mes sens sont en éveille mais pas la moindre possibilité de m'échapper.

 

Je mettrais des heures la première journée pour entrer dans cette maison,

une fois seulement lorsque la nuit arrivera.

 

Je vois d' autres chiens dans cette maison, cela me rassure et je m' enhardit

la porte se referme se referme derrière moi.

 

Je suis chez moi mais je ne le sais pas encore.

 

Lady galga

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Association Sos Chiens Galgos

  • : Association animale ma-vie-de-galgo
  •  Association animale ma-vie-de-galgo
  • : Blog de l'association :sos chiens galgos il est dedié à la protection et au sauvetage des lévriers galgos Espagnols et de tous les animaux qu'ils soient en France ou a l'étranger.. Découvrez aussi l' actualité des grandes causes animales et écologiques de la planète,
  • Contact

  • Lady Galga
  • Patricia pseudo (Lady Galga).
Présidente de l'association SOS CHIENS GALGOS situé en Normandie 
 SIRET  799 498 480 00018 .Nous avons pour objet, le sauvetage, le placement des animaux en danger,  plus particulièrement les lévriers d'Espagne...
  • Patricia pseudo (Lady Galga). Présidente de l'association SOS CHIENS GALGOS situé en Normandie SIRET 799 498 480 00018 .Nous avons pour objet, le sauvetage, le placement des animaux en danger, plus particulièrement les lévriers d'Espagne...

Don ou Règlement Paypal, CB


Recherche

Clic HelloAsso pour donner

Teaming pour aider

retrouvez nous sur Paperblog

Paperblog

Ma boutique d' accessoires /vêtements moto

logo6.jpg

Ma boutique Lingerie

petit-logo-sexyco.jpg

c'est ça l'espagne!