Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 18:27

Bonjour à tous, 

pour des raisons perso je n'ai pu venir sur ce blog depuis

un certain temps.

Voici donc des nouvelles de nos galgos et autres chiens.

toute la petite famille se porte bien malgré quelques

incidents de parcours comme une grosse coupure pour Ginebra

qui a nécéssité une suture sous anesthésie.

Rien de bien grave donc.

Dolly et tobby, les derniers arrivés se sont bien intégrés

et ont étés bien acceptés.

je joint ci dessous quelques photos.

IMG_7453.JPG

 

IMG_7460.JPG

 

Ginebra-et-Estrella-1104.JPG

Repost 0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 12:10

 Notre belle galga Ginébra

7 mois qu'elle est à la maison et tout doucement

elle devient moins craintive et nous donne de plus 

en plus sa confiance.

Dernière avancée en date, la découverte du confort

offert par le canapé en compagnie de Floyd qui est lui un

habitué.

Maintenant elle adore et y passe ses soirées tout

près de nous.

Un vrai bonheur de la voir ainsi.

 

 Ginebra-et-Estrella-7489.JPG

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 23:26

 

C'est la paix et l'harmonie qui règnent dans la maison.

petits chiens et galgos cohabitent parfaitement et les gros

acceptente de partager leur panier avec les petits.

 

Regardez Ulysse le caniche nain dormir avec Ginébra la

grande galga.

Ne sont ils pas mignon??

 

chiens-divers-7284.JPG

Repost 0
11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 17:54

                                                             Joyeux Noël 2011

                                                       Estrella

 

Estrella-7292.JPG

 

                                                                Ginébra

Ginebra-et-Estrella-7295.JPG

Repost 0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 22:50

Aujourd'hui tout allait bien et mes humains étaient très contents de moi je le

voyais bien à leurs manières de me parler.

Faut dire que j'ai fais des efforts et que je commence à courir dans le jardin

avec mes 5 copains chiens.

Tous les jours une grande promenade le matin et en soirée.

Mes amours d'humains me lâchent de plus en plus et je reste assez sagement

à leurs pieds.

Faut pas leur dire mais j'ai peur de les perdre.

Mais aujourd'hui un évènement à surement déçu mes maitres durant

la promenade, un homme et son chien ont surgi au détour d'un chemin.

Panique à bord, je me suis enfuie à en avoir le souffle coupé

Que croyez vous qu'il y avait à cet instant dans ma tête de chien Galgo?

Pour moi à part Philippe mon Humain avec un grand H, c'est le seul mâle

que je puisse tolérer, les autres ces hommes sont des fauves prédateurs

de ma race.

Trop de souffrances passées me sont arrivées en un clach douloureux.

Ils ont courus, aussi paniqués que moi en m'appelant  avaient t' ils peur aussi?

Fuyaient t'ils aussi ce monstre?.

Soudain je me retourne et je ne les vois plus.Je cours si vite,

je suis un Lévriers Espagnol et ma vitesse de pointe peut aller jusqu'à

80kms heure, j'avais du mettre de la distance entre cet homme et moi,

mais hélas également entre mes Humains aussi.

A cet instant ma peur de les avoir perdu a été plus forte que tout

et j'ai effectué un volte face au galop en espérant les retrouver.

J'entendais au loin leurs voix mais je ne connais pas encore bien cette forêt!!

Je ne peux les appeler

JE NE SUIS QU'UNE MALHEUREUSE CHIENNE GALGA.

Heureusement, l'instinct ou ma prière de chien me les a remis sur mon chemin

et ils étaient la d'un seul coup accroupis me tendant leurs bras.

C'était super, j'étais sauvée.

Je m'attendais à une sévère correction et déjà je m' aplatissais le museau

contre terre prête a subir sans broncher comme à l'habitude.

Mais rien de tout cela, de la joie vous dis-je, du bonheur et des caresses!!

 

Peut-être suis je morte en Espagne et que je ne le sais pas encore?

Je suis au Paradis des Galgos?

j'ai à manger à ma faim, je n'ai plus jamais froid, ma couche et douillette et tiède,

j'ai des compagnons chiens, j'ai des calins et des bisous des hommes..

ce ne peux être la réalité??

Mais je ne veux pas me réveiller et je vais continuer sagement ma promenade

en faisant comprendre à ma petite maîtresse de coeur que j'aimerai bien

qu'elle marche juste un peu derrière moi, elle devine mes pensées et je

  stress moins en marchant.

Je sais ainsi que je ne serai pas caillassée et qu'elle protègera mes arrières.

Difficiles d'oublier les années de galères ou les coups de pieds ou

les jets de pierres lancés par les frondes qui vous estropientet font si mal

alors que vous trottiniez devant sagement. Juste pour les faire rire

d'avoir atteind leur cible, NOUS LES GALGAS MAUDITS.

J'ai peur des hommes et je ne crois pas que cela va cesser, je ne veux

que ma famille et personne d'autre aujourd'hui.

 Ma douleur ne me quitte jamais, elle peut rester tapie au fond de moi

mais je sais qu'elle peut ressurgir n'importe ou, pour n'importe quelle raison,

sous le simple effet d'un papillon qui s'envole sous mon nez.

Leurs petits chiens à eux n'ont jamais peur et lorsque quelqu'un vient

à la maison ils jappent heureux.

Pourquoi suis je différente?

Mon coeur est partie en miettes tant de fois

peut-être, qu'ils doit en manquer des morceaux?

Je ne sais pas encore ce que c'est que d'être aimée pour toujours

et je dois réapprendre à vivre

après tant de misère est ce possible?

 

 

Repost 0
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 17:36

Bon je dois dire qu'il y a eu beaucoup de changement entre mon arrivée vendredi

dernier et aujourd'hui.

 

J'ai une maison (ma maison), j'ai une famile (ma famille) et je suis devenue

une Galga heureuse,aimée et respectée.

 

Je me promène dans la forêt au bout de ma rue tous les jours matin et soir

et tenais vous bien je marche sans laisse, ils avaient peur de me lâcher

et que je me sauve.

Mais je ne risque pas de me sauver je les aime trop et  c'est même

moi qui les surveillent.

 

Ces jours çi ma maîtresse a ramené un tout petit BB chien, dont son maître

voulait se débarasser.

Il est un peu turbulent et me mord les pattes, mais il est de passage, il a

déjà trouvé une nouvelle maison et il est juste encore un peu en vacance.

 

J'ai toujours peur des inconnus, surtout des hommes qui ne m'ont fait que

du mal depuis ma naissance.

 

Mes cicatrices sont d'ailleurs là pour me les rappeler.

Je réapprends à vivre petit à petit et chaque jour je progresse,

j'ai repris du poids, je relève la queue un petit peu et la tête, mais je ne suis

pas parfaite et quand j'entends un bruit je m'aplatis comme une crêpe

ou me cache derrière un gros arbre dans le jardin croyant alors être invisible.

 

Une surprise aujourd'hui m'attendait. La visite de mon ancienne maîtresse FA

"Jocelyne" et de mes deux copines de misères Paloma une galga noire et

Lilula une galga beige avec qui j'ai vécu 1 mois depuis mon arrivée en France.

 

Nous avons fait les fofolles dans le jardin surtout qu'il y avait un petit rayon de

soleil.

Moi je suis dans les bras de Patricia et au premier plan le BB et tango le bichon.

Ginebra-et-Estrella 6101Si certains d'entre vous ont un doute pour prendre un chien,

regardez le bonheur de notre grande famille.

 

Nous les galgos et galgas sommes des chiens très gentils, nous demandons juste

votre présence pour être heureux.

Après avoir vécu  tant de souffrances nous voulons vous vouer notre vie,

car nous sommes ainsi les galgos, ni haine, ni agressivité.


Nous vous rendrons au centuple chaque geste d'amour que vous aurez

envers nous.

Pour en revenir a aujourd'hui , cette journée fut inoubliable.

                       

                      JE SUIS UNE GALGA SUPER HEUREUSE.


Repost 0
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 15:07

La porte s'est refermée ce vendredi soir, un piège peut-être?

Que dois je faire les maîtres qui m'avaient en Espagne me tenaient

éloignée de leurs habitations

 Ils aimaient me jeter des pierres pour que je reste loin d'eux et riaient très fort lorsque l'une d'entre

elle atteignait sa cible (MOI). Je crois même que cela été devenu un jeu

pour eux à la façon ou ils m'appelaient pour mieux me lapider

si je m'approchais.

 

Donc pour dormir ma couche était le sol aride, dur et sec l'été

ou la boue humide l'hiver qui me mordait cruellement n'ayant que

la peau sur les os, je tremblais sans cesse et je ne pouvais jamais

dormir complètement.

De temps en temps un autre chien s'approchait doucement de l'un

d'entre nous, un pauvre compagnon de misère également.

Alors en nous serrant nous retrouvions un semblant de chaleur

qui nous rassuraient.

 

Donc je rentre ou vais-je dormir?

Madame comprend que je suis tétanisée par la peur, elle me parle

tout doucement, il faut une fois de plus que l'homme me porte car je

reste la sans bouger.

Il me dépose délicatement pour la seconde fois dans un immense  panier,

garni d' un énorme coussin beige parsemé de petites pattes de chiens

mouchetées dessus, il y a même un petit oreiller assorti.

Ginebra découvre la douceur de son dodo

 

 

Ce n'est pas un dodo pour moi ça, je n'en suis pas digne

"JE NE SUIS QU' UNE GALGA ESPAGNOL" je ne suis rien.

 

Mais on me dépose dessus et je goute à la douceur et la chaleur de

cette couche délicieusement confortable.

Je n'en bougerai pas jusqu'au lendemain, je refuse de sortir,

je suis trop bien et si je me levais et quemon panier disparaisse?.

Non ! je ne prend pas ce risque.

 

Même si cette nuit j'ai faim, j'ai soif et que j'ai envie de faire pipi,

je ne bougerai pas

Samedi matin une petite sonette bizarre tinte à mes oreilles,

 3 petits cabots jappent et font les fous.

Philippe se lève en premier et s'approche du panier, il est encore plus impressionnant que la veille,

il est grand , il est costaud, il est barbu, il m'effraie,

il ne doit pas faire bon lui déplaire?

 

Madame suit avec la même douceur dans la voix  que la veille

elle se baisse vers moi.

OH ! non, je vous en prie, relevez vous Madame,  je vois votre main

qui se tend vers moi.

Je ferme les yeux attendant la douleur, mais non décidément ils

sont bizarre içi, je n'ai pas rapporté de lièvre pour le repas

et je sais ce que cela peut me coûter de ne pas ramenner leur pitance.

 

Mais une caresse arrive à la place  et même un bisou sur le bout

de mon museau.

Ils ouvrent la porte du jardin et les petits cabots qui jappent toujours

se précipitent, je les envie je veux faire pipi, j'ai mal au ventre.

Je dois me lever et braver le danger.

Mais que ce passe t'il ?

Mes pattes ne me portent pas?.

On me soulève et on me transporte dans le jardin, je les voient inquiets,

ils pensent que je suis malade!.

Je peux m'échapper peut-être?mais l' urgence de faire mes besoins

l'emporte sur la raison et je me laisse aller là ou on me dépose,

 je réentends une phrase que je vais entendre souvent maintenant.

 

BRAVO MA BELLE!.

 

Ils sont contents!

Je me sauve un peu tourne en rond dans le jardin, j'inspecte chaque recoins,

prends des points de repères,tiens là bas je pourrais peut-être me cacher

en cas de danger?.

La journée va se passer tout doucement, imprégnation des lieux.

 

J'ai mon bol pour manger avec des croquettes diablement bonnes et

mon écuelle d'eau, pas de cette vilaine eau croupie, non de la vraie

eau fraiche et propre pas comme celle que je lappais au hasard

dans les trous d'eau les jours de chance ou il pleuvait.

 

Ils pensent même à mettre mes gamelles un peu en hauteur car nous les Galgos avons de hautes pattes et un grand cou et c'est tellement plus facile de ne

pas nous courber.

Ginebra-et-Estrella 6063

Je farniente toute la journée, appréciant cette maison finalement ou je suis bien.

 

Le soir arrive, j'ai beaucoup dormi, j'ai tant à récupérer.

Une dernière petite caresse et tout le monde va se coucher.

 

Bonne nuit GINEBRA

 

Je lève alors mon regard pour la première fois vers Madame,

elle a de grands yeux bleux humides

et elle n'a pas besoin de parler, elle sait sourire avec ses yeux,

une sensation bizarre me parcoure l'échine.

 

Je deviens leur Galga et je comprends le langage de ses yeux

à défault du français.

Monsieur et Madame sont de bons Maitres.

Ils deviennent ce soir  MA FAMILLE D' HUMAINS.


Repost 0
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:15

Ginebra-et-Estrella-6070.JPG

 

Cet après-midi , je vois bien qu'il y a quelque chose de différent, Jocelyne ma FA (famille d'accueil) comme on dit redouble d'attention pour moi, elle me chouchoute, me parle doucement à l'air triste aussi, elle a quelque chose de bizarre et je le ressens.

Je suis sur le qui vive, pourvu que l'on ne vienne pas encore me reprendre?.

J'ai peur, terriblement peur.

Si on vient me chercher cela peut-être les coups ou la mort pour moi.

Peut-être veut t'elle m'emmener à la chasse?

oh ! non pas ça!!! Ginébra tu dois te raisonner, cela fait un mois que tu es la.

Elle t'a nourrie sans rien te demander en échange.

Non je dois me calmer, ne pas penser, mais je tremble quand même 

et les souvenirs, les terriibles souvenirs reviennent en moi et je me noie en eux.

 

JE SUIS UNE GALGA, j'ai appris à me faire oublier, ne pas faire de bruit,

on m'oubliera peut-être encore si je me fais toute petite, invisible ?

 

Surtout ne pas demander de nourriture, surtout être un chien propre, surtout ne pas aboyer

et si une botte frappe mes flans me coucher et ne pas me rebeller.

 

Mais non les heures passent et elle prépare une table avec des verres, des amis arrivent

que j'ai déjà vu, ils ne sont pas méchants ceux la et puis ils viennent avec ma copine

une petite Podengo qui a eu beaucoupde malheurs elle aussi et  contrairement à mo

i elle est gaie et aime jouer. Elle est plus jeune que moi et donc à forcément moins souffert.

Moi j'ai encore des cicatrices qui me font souffrir, un dos qui me fait mal,

un oeil qui parfois trouble ma vue à cause des pierres qu'ils m'ont jetés dessus.

 

A midi un Monsieur et une Dame arrive avec trois petits cabots remuant et sautant partout.

Ils font comme si ils connaissaient les lieux.

Ils ont l'air heureux,  mais des chiens heureux ça n'existe pas?

 

Pourtant leurs queues remuent dans tous les sens, ils sont contents.

Mais content de quoi?

D'être avec les hommes?

Ce n'est pas possible, les chiens en France doivent être fous?.

 

Moi je rabats ma queue entre mes jambe et je la colle sur mon ventre  pour me protéger,

maigre armure de défense qui m'empêche même de marcher normalement.

 

Soudain, Jocelyne m'appelle, Ginébra!! Ginébra  oh ! la !  la l ,

Non je n'irai pas !

je voudrai tellement lui faire plaisir, mais tant pis mais je ne prends pas le risque.

 

Elle insiste, elle vient vers moi, d'habitude je me couche et l'attend ,

je sais qu'elle estdouce et gentille mais là ?

je vois cet homme derrière elle qui attend quoi?

et ma peur est plus forte que mon désir de lui plaire.

 

Je cours dans tous les sens, seule la fuite est ma protection, mais le jardin n'est

pas grand et je tourne en rond en rusant,  elle finit par m'attraper.

 

Cet homme s' appellent Philippe, il s'approche, je tremble, je me tétanise.

On tient mon collier et on m' attache une laisse,

  je ne peux pas bouger, pitié,

j'ai été gentille, je n'ai pas volé de nourriture,

je n'ai mordu personne, laissez moi!!

 

Je suis une Galga et il n'interprête pas mes petits gémissements.

Alors! je me recroqueville comme je l'ai fais si souvent pour attendre

que cela se passe et puis.

 

RIEN, quand va t'il commencer à me frapper en rigolant en me donnant de

grands coups de bottes dans les reins? cela les faient d'habitude tellement rire.

 

Je ne ressens pas non plus la brûlure des cigarettes que l'on éteint sur ma peau,

pas de coups de poing non plus?

 

On ne m'embroche pas avec une lame, juste comme ça pour amuser le gosse.

 

Non rien de tout cela.

On me parle même doucement, une main se tend vers moi je ferme les yeux

et je m' aplatis comme pour mieux me fondre dans la terre.

 

On discute beaucoup autour de moi, on signe des papiers, Jocelyne pleure,

je ne comprends pas non plus leur langue car

 

JE SUIS UNE GALGA ESPAGNOL.

 

On veut que je me lève  mais je n'ai pas de force, je ne tiens pas debout,

Ce grand Monsieur se penche vers moi et me soulève de terre pourtant

je suis grande et même si je suis très maigre, je fais 25kg, mais il m'emporte tel

un fétu de paille pour me déposer dans le coffre de sa voiture.

 

J'ai connu les cages ou je dormais sur l'acier froid qui me rentrait dans les chairs,

ou les barreaux cisaillaient les pauvres os de mon faible squelette,

mais là un coussin moelleux me reçoit, je m'allonge.

 

Nous partons ADIEU Jocelyne ma Maman d'adoption.

j'avais trouvé un peu de repos chez toi, tu m'as donné à manger à ma faim,

moi qui ne connaissait que le pain sec et les restes qu'on voulait bien parfois me donner.

 

J'ai dormi sur ton lit

(chut ! je sais que tu ne voulais pas le dire car les gens ne font pas dormir

les chiens dans leur chambre).

Toi tu m'as chuchotée mille petits mots que je ne comprenais pas

mais ils arrivaient tout droit dans mon coeur et dans ces instant là

une vague de chaleur m'envahissait  et j'étais bien.

 

Dans ma tête de Galga je ne comprend pas tout et je te vois devenir de plus en plus

petite à travers la vitre, à mesure que nous nous éloignons.

 

Tu m'abandonnes encore et je ne sais pas ce que j'ai fais de mal?

 

Tu vas revenir dis, tu vas revenir ?

je suis résignée et accepte le sors que vous décidez pour moi.

 

JE NE SUIS QU'UNE GALGA Espagnol

Il me faudra du temps pour savoir, Jocelyne, que ce que tu as fais ce jour là pour moi,

était un acte d' Amour.

 

Nous roulons, heureusement pas très longtemps 

La voiture s'immobilise soudainement, ils descendent et referment une grosse grille

derrière moi, une autre prison sans doute...

 

Ils ouvent le coffre de la voiture et ils me mettent une laisse pour descendre ,

mais j'ai bien trop peur, moi je reste là, ils vont peut-être m'oublier si je ne bouge pas

et me fais toute petite.

 

Ils tirent doucement et sont obligés de me porter pour descendre de la voiture

car je ne peux pas bouger, je suis paralysée de trouille.

Leurs gestes sont pourtant doux, surtout ceux de la Dame "Patricia" et  j'aime

bien son odeur elle me rappelle "Jocelyne", cette bonne odeur ou se mêlent des

effluves rassurantes des chiens de la maison.

 

Je fais quelques pas et je m'accroupis pour faire pipi je ne peux pas me retenir cela fait ,

si longtemps que  je me retenais et cela brulait mon ventre.

 

J'entends un mot que je vais entendre souvent ici BRAVO MA BELLE.

 

On décroche ma laisse, le jardin est entouré de hauts murs,

je me sauve en mettant le plus d'écarts entre eux et moi,

tous mes sens sont en éveille mais pas la moindre possibilité de m'échapper.

 

Je mettrais des heures la première journée pour entrer dans cette maison,

une fois seulement lorsque la nuit arrivera.

 

Je vois d' autres chiens dans cette maison, cela me rassure et je m' enhardit

la porte se referme se referme derrière moi.

 

Je suis chez moi mais je ne le sais pas encore.

 

Lady galga

Repost 0
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 17:19

                                               Je vais vous conter mon aventure :

 

P6050944.jpg

                                        

               Je suis GINEBRA née Galga ( femelle Lévrier Espagnol )

 

On m'a donné l'âge de 5 ans et je reviens de l'enfer, d'un pays merveilleux qui s'appelle l'Espagne.

certains d'entres vous y sont peut être en vacances en ce moment sous

le soleil et si vous êtes attentifs, vous verrez  beaucoup de mes congénères

errer le long des routes en bien piteux états car nous sommes plus de

50 000 aujourd'hui chaque année à être livrés a la barbarie et la cruauté

d'une catégorie d'hommes

                                           les " Galgueros "

qui font de notre passage sur terre , une vie faites de souffrances et de misère

après que nous leurs ayons tant donné.

Nous lavons leurs honneur qu'ils disent !!.

  Philippe et Patricia m'ont adopté le 15 juillet 2011,

Il me faudra une très longue réadaptation pour retrouver le gôut de vivre,

de la patience et leur tendresse et je leur offrirai ma fidélité et mon AMOUR

pour toujours.


Repost 0

Association Sos Chiens Galgos

  • : Association animale ma-vie-de-galgo
  •  Association animale ma-vie-de-galgo
  • : Blog de l'association :sos chiens galgos il est dedié à la protection et au sauvetage des lévriers galgos Espagnols et de tous les animaux qu'ils soient en France ou a l'étranger.. Découvrez aussi l' actualité des grandes causes animales et écologiques de la planète,
  • Contact

  • Lady Galga
  • Patricia pseudo (Lady Galga).
Présidente de l'association SOS CHIENS GALGOS situé en Normandie 
 SIRET  799 498 480 00018 .Nous avons pour objet, le sauvetage, le placement des animaux en danger,  plus particulièrement les lévriers d'Espagne...
  • Patricia pseudo (Lady Galga). Présidente de l'association SOS CHIENS GALGOS situé en Normandie SIRET 799 498 480 00018 .Nous avons pour objet, le sauvetage, le placement des animaux en danger, plus particulièrement les lévriers d'Espagne...

Don ou Règlement Paypal, CB


Recherche

Clic HelloAsso pour donner

Teaming pour aider

retrouvez nous sur Paperblog

Paperblog

Ma boutique d' accessoires /vêtements moto

logo6.jpg

Ma boutique Lingerie

petit-logo-sexyco.jpg

c'est ça l'espagne!